top of page

MON PARCOURS PROFESSIONNEL

A la suite d'un baccalauréat général, je commence mon aventure professionnelle à Paris Descartes, à l'Institut de Psychologie. J'y obtiens ma licence de psychologie, 3 ans plus tard. Enrichie de cet apprentissage théorique et cette démarche clinique en germe, j'entre en école de psychomotricité à l'Université Pierre et Marie Curie (Pitié Salpétrière). Pour moi, la psychomotricité est une thérapie avant tout et peut répondre à tous les maux au delà des mots. Elle s'adresse au corps et au psychisme, dans une unité indissociable de l'être humain.

 

Diplômée d'Etat, je commence à exercer en tant que psychomotricienne dans différentes structures (personnes âgées, adolescents, enfants), dans lesquelles je m'investis auprès de mes patients pour les accompagner vers un mieux être. Je ne cesse de continuer à me former sur différentes médiations : portage, massage-contenant... afin de pouvoir m'adapter à chaque patient dans ses difficultés et ses spécificités. 

 

Puis, je pose mes valises à l'hôpital dans un service de Réanimation Néonatale et Néonatalogie. Je suis confrontée à la souffrance corporelle et psychique des bébés prématurés, ainsi qu'à celle de leurs parents. Ma pratique thérapeutique auprès de ces familles est au coeur du psychotraumatisme. Ma sensibilité au trauma et aux empreintes précoces s'intensifient, et ce domaine m'interroge quant à la prise en charge à long terme. Les bébés, les parents mais aussi les professionnels de santé montrent à quel point un souvenir traumatique laisse des traces actives et douloureuses. Des gardes à bord d'un camion du SMUR Pédiatrique n'a fait que le confirmer. 

 

Parallèlement, dans une grande volonté de transmettre et de partager mon approche de la psychomotricité, je forme des professionnels de la petite enfance : cours en IFSI, conférences, formation en structures...

 

Pour me perfectionner, j'intègre un Diplôme Universitaire à la Faculté de Médecine de Toulouse III sur la prévention et la prise en charge des nourrissons vulnérables. A la même période, je travaille également dans un service de pédopsychiatrie (consultation parents-bébé) accueillant des enfants de 0 à 3 ans. Je suis confrontée à des souffrances intenses et tellement précoces, auprès de petits maltraités et/ou carencés (placés en famille d'accueil par l'Aide Sociale à l'Enfance). Ces enfants m'ont touché et tellement appris. Les théories de l'attachement et ses avatars prenaient sens au quotidien.

 

Il ne fallait plus qu'une rencontre pour réunir et répondre à toutes ces observations, enrichissements, questionnements... J'ai croisé la route d'une psychopraticienne formée à l'EMDR, Brainspotting et ICV. Tout a pris sens et surtout la thérapie par Intégration du Cycle de la Vie, au combien psychocorporelle. Cet intérêt grandissant m'a poussé à démarrer un travail personnel auprès d'une psychologue formée à ces thérapies intégratives.

 

Convaincue de l'efficacité et de l'espoir qu'elle porte pour de nombreux patients en souffrance, je décide de me former à la thérapie ICV. En complément, je reprend le chemin de la Faculté Paris Descartes pour un Diplôme Universitaire. Il porte sur la psychologie et la psychopathologie du nourrisson et du jeune enfant, coordonné par le Professeur Bernard Golse (Ancien Chef de Service de Pédospychiatrie de l'Hôpital Necker). La particularité de la périnatalité réside dans le fait qu'elle explore la construction de l'être et donc des difficultés à tous les âges de la vie quant cela a dysfonctionné au début.

 

En ICV, j'allie cette dimension psychocorporelle chère à mes yeux et une compréhension approfondie des psychotraumatismes, permettant pour ces patients de sortir d'années de souffrance. Mon parcours théorique et clinique, à la croisée du psychotraumatisme, du lien corps-psyché et de l'attachement me permettent de répondre du mieux que je peux aux besoins de chaque personne. 

Profondément passionnée par mes métiers de psychomotricienne et de psychopraticienne*, et par les rencontres humaines (du patient le plus jeune au plus âgé), je souhaite continuer à accompagner et à soulager durablement et profondément ces personnes qui me font confiance.

Pour cela, je continue à me former régulièrement et me tenir actualisée des dernières recherches scientifiques et cliniques. Le code de déontologie des psychologues m'ayant accompagné pendant mes études, je m'en inspire et m'en imprègne au cours de ma pratique, notamment sur les notions d'éthique et de secret professionnel.

 

 

Bienvenue dans mon cabinet !

 

 

* Une psychopraticienne est une thérapeute pratiquant la psychothérapie. Le titre de psychothérapeute est encadré depuis 2010 et réservé à certains professionnels (psychologues et psychiatres)

Dandelion Leaves_edited.jpg
Cabinet de psychothérapie (77)

Bébés - Enfants - Adolescents - Adultes

Marion LEFEUVRE

bottom of page